Quels sont les vaccins sûrs pour les femmes qui allaitent ?


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Des questions sont fréquemment posées autour de la sécurité d’emploi des vaccins durant l’allaitement, et un nouvel article publié dans la revue Breastfeeding Medicine a passé en revue les données probantes et les recommandations concernant l’administration de vaccins aux mères qui allaitent. 

La recherche a examiné l’ensemble des types de vaccins les plus fréquents, notamment les vaccins inactivés et les vaccins vivants atténués, au regard de « la préoccupation infondée » selon laquelle ils seraient préjudiciables au nourrisson allaité ou interféreraient avec la réponse du nourrisson aux vaccinations infantiles. 

Elle confirme qu’aucun vaccin de routine n’est contre-indiqué chez les mères qui allaitent. Il est cependant mentionné que le vaccin contre la fièvre jaune ne doit pas être administré aux mères qui allaitent un nourrisson de moins de 9 mois, à moins que cela ne soit absolument indispensable. De même, le vaccin contre la variole ne doit pas être administré aux mères qui allaitent. Le vaccin contre les adénovirus de type 4 et de type 7 n’est pas non plus recommandé. 

Dans un éditorial accompagnant l’article, le Dr Arthur I. Eidelman, rédacteur en chef de la revue Breastfeeding Medicine, a déclaré que non seulement l’administration des vaccinations de routine n’entraîne aucun effet préjudiciable pour les mères allaitantes, mais qu’elle présente même des avantages pour les mères comme pour les nourrissons, notamment le transfert des anticorps de la mère au nourrisson et une réponse améliorée des anticorps. 

Les mères qui allaitent doivent également être intégrées à toute campagne d’immunisation contre la rougeole d’urgence, comme l’état d’urgence récemment déclaré par le département de santé de New York, a-t-il déclaré.