Quels sont les impacts de l’intelligence artificielle sur le système de soins ?


  • Nathalie Barrès
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

L’intelligence artificielle (IA) est un domaine en pleine expansion, et la médecine n’y échappe pas. Médecine prédictive ou de précision, outil d’aide au diagnostic ou à la prise en charge, chirurgie assistée, anticipation des épidémies… les utilisations opérationnelles se multiplient. La e-santé bénéficie même depuis quelques années de congrès qui lui sont entièrement dédiés. C’est le cas de e-Health World qui se tiendra à Monaco les 26 et 27 mars prochains. Pour l’occasion nous avons demandé à Patrick ERRARD, Président du congrès quel sens il donne à l’intelligence artificielle dans le domaine médical. Selon lui « L’IA et le numérique constituent la nouvelle révolution industrielle ». En effet, « les progrès technologiques dans le domaine de la santé n’ont jamais été aussi exponentiels et vont modifier profondément les pratiques diagnostiques et thérapeutiques » précise-t-il. Cette révolution est pour lui porteuse d’un double espoir pour le malade : celui de pouvoir être soigné d’une pathologie incurable et celui d’accéder à des soins plus efficients. Pour Patrick ERRARD, lors de ce congrès, il faudra voir « au-delà de la prouesse technologique liée à la e-santé, la transformation profonde du système économique et de soins qui est en cours ». En effet, ce point sera largement débattu à travers plusieurs interventions car avec le recul cette transformation sera beaucoup plus impactante pour nos sociétés que l’évolution technologique elle-même. Celle-ci sera associée à trois grandes modifications. La première concernera « l’ubérisation du système de soins », c’est-à-dire le fait de donner la possibilité à des non professionnels de santé de réaliser des missions que seuls des professionnels de santé réalisaient jusqu’à présent. La seconde modification « concerne la sortie de la médecine de son cloisonnement pour la faire entrer dans une économie participative ». Enfin la troisième transformation touchera la mobilité, c’est-à-dire selon le président de e-Health 2019, « la possibilité d’être présent à distance », une modification essentielle pour l’accès à des soins de qualité pour le plus grand nombre.

Congrès e-Health World, Monaco les 26 et 27 mars 2019

Dr Patrick ERRARD, Past-Président du LEEM, Président de la Commission Innovation du Medef, Président e-Health World 2019.