Quels facteurs prédisent une récidive du cancer du sein après avoir obtenu une réponse complète pathologique ?

  • Asaoka M & al.
  • Eur J Surg Oncol
  • 1 déc. 2019

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Seules 7,1 % des patientes atteintes d’un cancer du sein (CS) ont présenté une récidive après avoir obtenu une réponse complète pathologique (RCp) à la chimiothérapie néoadjuvante (CTNA).
  • Des métastases des ganglions lymphatiques étaient le seul facteur prédictif de récidive dans cette population, d’après l’analyse multivariée.

Pourquoi est-ce important ?

  • Chez les patientes présentant des métastases des ganglions lymphatiques après avoir obtenu une RCp à la CTNA, un traitement plus agressif pourrait être justifié.

Protocole de l’étude

  • Une cohorte rétrospective japonaise incluant 1 599 patientes atteintes d’un CS, dont 394 ayant obtenu une RCp après la CTNA, a été analysée.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • La durée de suivi médiane était de 63 mois.
  • Le taux de survie sans maladie (SSM) à 5 ans était de 92,3 %.
  • Une récidive du cancer a été identifiée chez 28/394 patientes (7,1 %) :
    • récidive locale : 8/394 (2,0 %) ;
    • métastases viscérales : 10/394 (2,5 %) ; et
    • métastases cérébrales : 10/394 (2,5 %).
  • Une analyse univariée a révélé que les facteurs suivants prédisaient une récidive avant la CTNA :
    • sous-type à récepteur 2 du facteur de croissance épidermique humain (Human Epidermal Growth Factor Receptor 2, HER2), comparativement aux autres sous-types : rapport de risque (RR) de 2,6 ; P = 0,02 ;
    • taille clinique de la tumeur importante (comparativement à une taille de la tumeur plus petite) : RR de 2,9 ; P 
    • métastases des ganglions lymphatiques (comparativement à l’absence de métastases) : RR de 9,4 ; P 
  • Une analyse multivariée a révélé que le facteur suivant prédisait une récidive avant la CTNA :
    • métastases des ganglions lymphatiques (comparativement à l’absence de métastases) : RR de 9,3 ; P 

Limites

  • Protocole rétrospectif et observationnel.