Quelle approche choisir entre l’AAVA et l’attente vigilante chez les jeunes enfants atteints d’une AOS légère à modérée ?

  • Fehrm J & al.
  • JAMA Otolaryngol Head Neck Surg
  • 28 mai 2020

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’ablation des amygdales et des végétations adénoïdes (AAVA) pourrait ne pas améliorer l’apnée obstructive du sommeil (AOS) dans la population clinique globale âgée de 2 à 4 ans atteinte d’une AOS légère à modérée.
  • Ces enfants présentent une amélioration de la qualité de vie (QdV).
  • L’AAVA est supérieure à l’attente vigilante dans un sous-groupe de patients atteints d’une AOS modérée.

Pourquoi est-ce important ?

  • Auteurs : les résultats suggèrent l’AAVA pour le traitement de l’AOS modérée, mais l’attente vigilante pour l’AOS légère, avec une légère diminution de la QdV.

Protocole de l’étude

  • Un essai contrôlé randomisé comparant l’AAVA (n = 29) et l’attente vigilante (n = 31) a été réalisé.
  • Critère d’évaluation principal : la différence concernant l’index d’apnées-hypopnées obstructives (IAHO) moyen obtenu par polysomnographie (les scores de l’apnée du sommeil légère à modérée vont de 2 ou plus à moins de 10).
  • Les critères d’évaluation secondaires ont inclus les scores au questionnaire sur l’apnée obstructive du sommeil à 18 items (Obstructive Sleep Apnea-18, OSA-18) évaluant la QdV liée aux troubles respiratoires du sommeil (les scores varient de 18 à 126 points, un score plus élevé indiquant une moins bonne QdV).
  • Financement : Conseil du comté de Stockholm (projet ALF) ; autres.

Principaux résultats

  • Aucune différence n’a été constatée entre le groupe de l’AAVA et le groupe de l’attente vigilante concernant les scores IAHO moyens (-1 ; IC à 95 % : -2,4 à 0,5).
    • L’analyse par sous-groupe des enfants atteints d’une AOS modérée a révélé des scores IAHO plus élevés avec l’AAVA.
      • Différence : -3,1 (IC à 95 % : -5,7 à -0,5).
  • L’AAVA, par rapport à l’attente vigilante, a entraîné une amélioration supérieure des scores totaux à l’OSA-18, indiquant une meilleure QdV :
    • Différence : -17 (IC à 95 % : -24 à -10).

Limites

  • Protocole en ouvert.
  • Groupes de petite taille.