Quel est le pays européen ayant le taux le plus élevé de greffe de cellules souches ?


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Plus de 30 000 patients dans l’Union européenne (UE) ont reçu des greffes de cellules souches en 2017, selon les données publiées par Eurostat, l’Office statistique de l’UE. 

Les nombres les plus élevés de greffes de cellules souches ont été rapportés en Allemagne, où 7 700 greffes ont été réalisées, suivie de la France avec 5 500 greffes, de l’Italie avec 5 100 greffes, du Royaume-Uni avec 3 800 greffes et de l’Espagne avec 3 100 greffes (selon les données de 2015).

Les données montrent des disparités importantes concernant le taux de greffe de cellules souches au sein des différents pays de l’UE. Après une correction pour prendre en compte la taille de la population, le taux de greffe de cellules souches dans l’UE s’est avéré être le plus élevé au Luxembourg en 2017, avec 19,8 greffes de cellules souches pour 100 000 habitants, suivi par l’Allemagne (9,3), l’Italie (8,5), la France (8,3), la Suède (8,1) et la Lituanie (8).

Malte et la Slovénie ont affiché les taux les plus faibles, avec 0 greffe de cellules souches en 2017. Ces deux pays étaient suivis par la Roumanie, la Bulgarie et Chypre, avec 1,6, 2,0 et 2,3 greffes de cellules souches pour 100 000 habitants, respectivement. 

Les données ont été publiées à l’occasion de la Journée européenne du don d’organes et de la greffe, qui s’est déroulée le week-end dernier (12 octobre).