Que savons-nous sur l’hypertension pulmonaire après un RVAT ?

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

À retenir

  • Une amélioration de l’hypertension pulmonaire (HP) peut s’observer immédiatement après un remplacement valvulaire aortique transcathéter (RVAT) mais cette amélioration ne se poursuit pas après un mois.
  • La persistance d’une HP grave après un RVAT est un facteur prédictif plus fiable de la mortalité à 1 an que l’HP grave à l’entrée dans l’étude.
  • Lors d’un suivi effectué tôt, le RVAT améliore considérablement la qualité de vie des patients avec ou sans réduction de la pression artérielle pulmonaire systolique (PAPS).

Conception de l’étude

  • Analyse rétrospective d’un registre multicentrique prospectif.
  • 990 patients ayant fait l’objet d’un RVAT en raison d’une sténose aortique grave ont été répartis en plusieurs groupes : groupe 1, PAPS < 40 mm Hg (346 patients ; 35 %) ; groupe 2, PAPS 40–60 mm Hg (426 patients ; 43 %) ; et groupe 3, PAPS > 60 mmHg (218 patients ; 22 %).

Principaux résultats                   

  • À un mois, le taux de mortalité n’a pas différé entre les groupes.
  • Par rapport aux groupes 1 et 2, les patients du groupe 3 avaient un taux plus élevé de cas d’insuffisance cardiaque de classes III et IV selon la classification de l’Association ne...