Publication des premiers critères de consensus pour le diagnostic de la malnutrition


  • Mary Corcoran
  • Univadis Actualités médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Des experts des principales sociétés de nutrition dans le monde ont proposé un nouveau plan de consensus pour diagnostiquer la malnutrition chez les adultes dans les contextes cliniques. 

Afin d’établir le diagnostic de malnutrition, les critères diagnostiques de la malnutrition de l’Initiative pour un leadership mondial en matière de malnutrition (Global Leadership Initiative on Malnutrition, GLIM) préconisent une approche en deux étapes, à savoir l’identification du statut à risque par l’utilisation de tout outil de dépistage validé, suivie d’une évaluation pour le diagnostic et le classement de la sévérité de la malnutrition. 

Trois critères phénotypiques (perte de poids involontaire, faible indice de masse corporelle et réduction de la masse intramusculaire) et deux critères étiologiques (réduction de l’apport alimentaire ou de l’assimilation alimentaire, et fardeau de l’inflammation ou de la maladie) ont été identifiés. Le rapport recommande qu’au moins un critère phénotypique et un critère étiologique soient présents pour diagnostiquer la malnutrition. 

Les critères ont été développés par le groupe de travail du GLIM au cours des deux dernières années. Ce groupe comprend des représentants de la Société américaine de nutrition parentérale et entérale (American Society for Parenteral and Enteral Nutrition, ASPEN), de la Société européenne de nutrition clinique et du métabolisme (European Society for Clinical Nutrition and Metabolism, ESPEN), de la Fédération latino-américaine de nutrition parentérale et entérale (Latin American Federation for Parenteral and Enteral Nutrition, FELANPE) et de la Société de nutrition parentérale et entérale de l’Asie (Parenteral and Enteral Nutrition Society of Asia, PENSA).

Le rapport de consensus a été publié dans les revues Journal of Parenteral and Enteral Nutrition et Clinical Nutrition.