Prof. Jean-Michel MOLINA : FRANCE – accès gratuit à la PrEP


  • Univadis
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Le prof. Molina détaille les résultats des essais cliniques ayant conduit au déploiement de la PrEP en France, souligne l’importance des médecins généralistes dans l’intensification de la PrEP et indique où nous en sommes vraiment dans nos efforts d’éradication du VIH

Le professeur Jean-Michel Molina est responsable du département des maladies infectieuses à l'Hôpital Saint-Louis à Paris. Il est investigateur principal (IP) d’essais pivots de l’ANRS: Ipergay et Prévenir, avec une PrEP à la demande et quotidienne.

  1. Comment l’épidémie de VIH est-elle contenue en France ?
  2. Qu’est-ce que la PrEP ?
  3. Quel est le résultat lié à l’accès à la PrEP en France ?
  4. Quelle est la rentabilité de la PrEP en France ? 
  5. Pourquoi la France a-t-elle décidé de rembourser intégralement la PrEP dès 2016 ? 
  6. Comment les autres pays peuvent-ils bénéficier des connaissances obtenues grâce aux essais français ?
  7. Dans quelle mesure les médecins généralistes sont-ils impliqués dans l’intensification de la PrEP ?
  8. Allons-nous bientôt éradiquer le VIH ?

UNIVADIS : Comment l’épidémie de VIH est-elle contenue en France ?

Je peux dire qu’en France, l’épidémie n’est pas encore contrôlée. Comme dans de nombreux autres pays. L’approche que nous adoptons désormais afin de contrôler l’épidémie est multifactorielle... CONTINUEZ

PrEP – UN ENTRETIEN AVEC UN HSH VIH POSITIF ET SON PARTENAIRE, SOUS PrEP, VIVANT ENTRE LE ROYAUME-UNI ET LA FRANCE

UNIVADIS : Comment avez-vous découvert la PrEP ?

HSH VIH positif : Je n’ai malheureusement entendu parler de la PrEP qu’après avoir été diagnostiqué VIH positif (en juin 2015). Depuis, au Royaume-Uni, nous sommes mieux informés sur la PrEP et son importance pour la santé publique, ou peut-être est-ce parce qu’aujourd’hui, je suis plus concerné par ce sujet que j’ai cette impression... CONTINUEZ

 

Articles similaires

Les stratégies de dépistage et de traitement et une suppression virale élevée ne permettent pas forcément de réduire l’incidence du VIH

PrEP, Tasp, dépistage : les ingrédients à l’origine de la forte baisse parisienne des sérologies positives

Les meilleures pratiques en matière de prise en charge du VIH : les enseignements de la clinique du 56 Dean Street

L’état actuel de la prise en charge du diagnostic du VIH en France

 

Quiz sur le VIH

Quelles sont les villes où les nouveaux diagnostics d’infection à VIH ont baissé sous le poids du dépistage, du traitement rapide et de la prévention ? 

A propos des chiffres de nouvelles contaminations 2017 de SPF, que diriez-vous ? 

Concernant la prophylaxie pré-expositions (PrEP) du VIH, quelles sont les assertions exactes ? L’efficacité des différents outils de prévention est : 

                                                      CLIQUEZ ICI POUR COMMENCER