Prise en charge et pronostic de l’endocardite infectieuse : les facteurs à prendre en compte chez le sujet âgé

  • Forestier E & al.
  • Clin Microbiol Infect
  • 2 mai 2019

  • Par Agnès Lara
  • Résumé d’articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

Une étude française montre que l’endocardite est responsable d’un déclin fonctionnel, cognitif et d’une dégradation du statut nutritionnel chez les sujets âgés, et que l’impact de la pathologie varie selon l’état général des patients à l’admission. La prise en charge médico-chirurgicale est influencée par les résultats de l’évaluation gériatrique globale (EGG) réalisée en début d’hospitalisation, et le pronostic des patients varie selon qu’ils ont pu ou non bénéficier d’une chirurgie valvulaire. Cette étude encourage donc à la réalisation plus systématique d’une EGG pour optimiser la prise en charge de ces patients et ainsi améliorer l’accès à la chirurgie, d’autant que les résultats (IMC et score ALD notamment) apparaissent comme des facteurs prédictifs indépendants de la mortalité à 3 mois et à 1 an.

Pourquoi cette étude a-t-elle été réalisée ?

Chez le sujet âgé, il existe une grande variabilité dans la capacité à résister à une infection mettant en jeu de nombreux paramètres autre que l’âge, tels que la capacité fonctionnelle, cognitive ou le statut nutritionnel. Comme l’endocardite infectieuse concerne plus d’un tiers des sujets de 70 ans et plus dans les pays industrialisés, une étude menée au sein de 14 hôpitaux français a entrepris de mesurer l’impact de cette pathologie par une évaluation gériatrique globale (EGG) chez le sujet âgé, et de voir si les résultats étaient susceptibles d’influencer la prise en charge médico-chirurgicale, ainsi que la morbimortalité à moyen et à plus long terme.

Méthodologie 

Cette étude prospective a inclus des patients de 75 ans ou plus et hospitalisés pour une endocardite confirmée ou possible selon les critères de Duke modifiés. Une EGG a été réalisée au cours de la première semaine suivant l’admission, puis 3 mois après, afin de mesurer les capacités fonctionnelles et cognitives, ainsi que le statut nutritionnel des participants. Les résultats ont été comparés aux estimations de ces mêmes données 2 mois avant l’admission.

Résultats 

  • Cent vingt patients ont pu être inclus dans l’étude (âge moyen 83,1 ans). Leur état général était fortement altéré lors de l’admission selon l’indice de performance de l’OMS, avec des scores de 3 ou 4 pour la majorité d’entre eux.
  • L’EGG de ces patients a permis de montrer que l’endocardite était responsable d’une altération importante du statut fonctionnel. La capacité de marche était en particulier impactée puisque 90,8% des sujets étaient capables de marcher 2 mois avant l’hospitalisation contre seulement 35,5% lors de la première évaluation à l’hôpital. Les activités de la vie quotidienne mesurées par le score ALD étaient également diminuées (score de 5 deux mois avant contre 3,1 en début d’hospitalisation).
  • Les résultats de l’EGG ont conduit à modifier la prise en charge médicale pour 52,5% des patients concernant notamment les traitements (40%, hors traitement antibiotique), la nutrition (44,2%) et les mobilisations (38,3%).
  • Parmi ceux qui étaient éligibles à une chirurgie valvulaire selon les recommandations de l’ESC (qui ne prennent pas en compte le cas particulier des sujets âgés), plus de la moitié n’en ont pas bénéficié du fait d’un risque chirurgical jugé trop élevé au vu de l’état général, de la capacité fonctionnelle, et/ou des comorbidités. Les patients opérés ont présenté moins de comorbidités, de meilleures capacités fonctionnelles et un meilleur statut nutritionnel que les patients non opérés.
  • Les taux de survie mesurés à 3 mois et à un an ont été respectivement de 67,5% et de 57,5%. Et les résultats de l’EGG réalisée en début d’hospitalisation, en particulier IMC et score ALD, sont apparus comme des facteurs prédictifs indépendants de cette mortalité.