Prescriptions d’antidépresseurs chez la mère et « vulnérabilités » développementales

  • Singal D & al.
  • Pediatrics
  • 27 avr. 2020

  • Par Susan London
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les scores de préparation à l’école suggèrent que la « vulnérabilité » développementale pourrait être légèrement plus fréquente chez les élèves de maternelle nés d’une mère présentant des troubles de l’humeur ou de l’anxiété, qui se sont fait prescrire des antidépresseurs durant la grossesse.

Pourquoi est-ce important ?

Principaux résultats

  • Les élèves de maternelle exposés à des antidépresseurs durant la grossesse, par rapport à ceux n’y ayant pas été exposés, étaient plus susceptibles d’être vulnérables :
    • dans au moins 2 domaines neurodéveloppementaux :
      • 21,43 %, contre 16,16 %.
      • Rapport de cotes corrigé [RCc] de 1,43 (IC à 95 % : 1,08–1,90).
    • dans le domaine du langage et de la cognition :
      • 12,94 %, contre 12,4 %.
      • RCc de 1,40 (IC à 95 % : 1,03–1,90).
  • Les deux groupes étaient indissociables sur le plan statistique concernant la vulnérabilité dans :
    • au moins un domaine neurodéveloppemental ;
    • le domaine du bien-être physique ;
    • le domaine de la communication/des connaissances générales ;
    • le domaine des compétences sociales ; et
    • le domaine de la maturité émotionnelle.

Protocole de l’étude

  • Une étude de cohorte populationnelle d’enfants, nés entre 1996 et 2014, au Canada, d’une mère ayant reçu un diagnostic de troubles de l’humeur ou de l’anxiété dans les 90 jours précédant la conception.
  • Comparaison en fonction des dispensations d’antidépresseurs chez la mère durant la grossesse :
    • 392 enfants exposés (au moins 2 dispensations) ;
    • 2 197 enfants non exposés (aucune dispensation).
  • Critère d’évaluation principal : la santé développementale des enfants en école maternelle (Instrument de mesure du développement de la petite enfance [Early Development Instrument], qui mesure la préparation à l’école).
  • Financement : Instituts de recherche en santé du Canada.

Limites

  • Erreurs potentielles de classification concernant l’exposition.
  • Des facteurs de confusion résiduels n’ont pas été mesurés.
  • Limites de l’outil concernant la détection des déficits neurocognitifs.