Près de 2 500 cas d’Ebola signalés en RDC


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Près de 2 500 cas d’Ebola ont été signalés en République démocratique du Congo (RDC) depuis le début de la flambée l’année dernière. 

Les données publiées cette semaine par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) montrent que le nombre de cas déclarés s’élève désormais à 2 418, dont 2 324 cas confirmés et 94 cas probables. En tout, 1 630 décès ont été signalés. Il est précisé que le nombre de cas continue d’augmenter chez les agents de santé, le nombre cumulé d’agents infectés ayant atteint 131 (5 % des cas totaux).

Selon l’organisation, même si le nombre de nouveaux cas continue de diminuer dans les anciens points chauds, une augmentation des cas est observée dans d’autres zones. L’OMS a déclaré que cette poursuite de la transmission « reste préoccupante et exige que les interventions de contrôle soient maintenues et renforcées dans toutes les zones touchées, et ce de façon simultanée ». L’organisation a cependant averti que le maintien des opérations, notamment des activités relatives à la sécurité et d’autres activités de soutien, représente un défi pour les équipes d’intervention, qui opèrent actuellement dans des conditions de ressources « sous-optimales ».

« Sans financement adéquat pour combler les lacunes actuelles, les activités de riposte seront compromises, avec des répercussions négatives sur l’ensemble de la riposte, se traduisant par une réduction drastique des services de santé vitaux disponibles et un arrêt des opérations pendant cette période critique de la flambée », a-t-elle précisé.