Préparation intestinale : l’ajout de siméticone augmente la détection des adénomes dans une méta-analyse chinoise

  • Pan P & al.
  • J Gastroenterol Hepatol
  • 1 août 2018

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’ajout de siméticone (SIM), un agent antimoussant oral, au processus de préparation intestinale à base de polyéthylène glycol améliore le taux de détection des adénomes (TDA) au cours d’une coloscopie.

Pourquoi est-ce important ?

  • L’ajout de SIM est une bonne alternative pour la préparation intestinale avant une coloscopie.

Protocole de l’étude

  • Méta-analyse de six essais contrôlés randomisés (n = 1 855) ayant répondu aux critères d’éligibilité après une recherche menée dans les bases de données PubMed, EMBASE et Cochrane Library.
  • Financement : Fondation nationale des sciences naturelles de Chine ; hôpital de Changhaï ; Projet de recherche et de développement technique de Shenzhen.

Principaux résultats

  • L’ajout de SIM était associé à une augmentation du TDA au cours des coloscopies, comparativement à sans SIM (27,9 % contre 23,3 % ; risque relatif : 1,20 ; P = 0,02).
  • À l’analyse des sous-groupes, la SIM augmentait le TDA de manière plus importante dans les centres d’endoscopie ayant un TDA de référence bas (TDA du groupe sans SIM) que dans les centres ayant un TDA de référence élevé (P = 0,0005).

Limites

  • Tous les essais contrôlés randomisés étaient réalisés en simple aveugle.
  • Hétérogénéité entre les études au niveau des méthodes de préparation intestinale.