PrEP au VIH par Truvada : la HAS actualise sa fiche de bon usage


  • Caroline Guignot
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

En  février dernier paraissait l’arrêté  permettant l’extension du remboursement de Truvada ® , ouvrant le remboursement du médicament chez les adolescents à haut risque de contamination âgés de 15 ans et plus, lorsqu'il est utilisé en PrEP (prophylaxie pré-exposition) pour réduire les risques d'infection par le VIH-1.

Dans la foulée, la fiche BUM (Bon usage du Médicament) a été mise à jour et est  parue mi-mai sur le site de la HAS . Elle reprend donc ces éléments en rappelant que la PrEP « s’adresse à des hommes et des femmes exposés (à partir de l’âge de 15 ans) par leurs pratiques à un haut risque de contracter le VIH » et qu’elle est remboursable pour l’ensemble de cette population à 100% par la Sécurité sociale.

Dans ces préconisations, la HAS insiste sur la question du suivi spécifique de la population adolescente, « en raison de problèmes d’observance plus fréquents que chez l’adulte ». Elle recommande ainsi un « suivi rapproché (idéalement tous les mois) », sur la base de l’analyse  que la Commission de Transparence a menée en novembre 2018 afin d’étendre le remboursement du médicament : dans ce travail, fondé sur deux études cliniques américaines (ATN 110 et ATN 113), une baisse de l'observance avait été observée au fil du temps.

Par ailleurs, la HAS préconise de « prendre en compte la vulnérabilité spécifique des adolescents sur le plan psychologique et la confidentialité de la prise en charge ».


Dernier ajout apporté à ces préconisations, une insistance à vacciner la population reçue lors du bilan précédant la prescription de la PrEP : « À cette occasion, une vaccination contre les infections à VHB, le virus de l’hépatite A et le Papillomavirus peut être proposée selon le calendrier vaccinal ».