Premiers cas de fièvre du Nil occidental en Europe pour la saison 2018


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les premiers cas humains de fièvre du Nil occidental dans l’Union européenne (UE) pour la saison de transmission en cours ont été rapportés en Grèce et en Italie. 

La Grèce a rapporté quatre cas dans la région de l’Attique. Des cas humains de fièvre du Nil occidental avaient auparavant été signalés dans la région entre 2011 et 2014. Parmi les quatre cas, trois ont été confirmés et un est considéré comme probable. L’Italie a rapporté un cas confirmé dans la province de Rovigo, une zone où des cas humains de fièvre du Nil occidental avaient également été rapportés au cours des années précédentes.  

Les chiffres ont été publiés par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (European Centre for Disease Prevention and Control, ECDC) qui effectue chaque année la surveillance des cas de fièvre du Nil occidental durant la saison de transmission afin de faire en sorte que les autorités nationales dans le domaine du sang disposent d’informations à jour sur la transmission de la maladie. En vertu des réglementations de l’UE, les États membres doivent reporter les dons de sang ou analyser les donneurs de sang potentiels qui se sont rendus dans une ou plusieurs zones affectées par des cas humains autochtones de virus du Nil occidental. 

L’année dernière, l’ECDC a inclus pour la première fois des cas équins de fièvre du Nil occidental dans ses mises à jour épidémiologiques comme instrument de détection précoce de la circulation du virus dans une zone. Durant la saison de transmission 2017, 204 cas humains et 127 cas équins ont été signalés dans l’UE.