Première enquête du genre révélant les écarts de connaissances et d'attitude en matière d'antibiotiques chez les travailleurs européens du secteur des soins de santé

  • Centre européen pour le contrôle et la prévention des maladies
  • Centre européen pour le contrôle et la prévention des maladies
  • 18 nov. 2019

  • Par Priscilla Lynch
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les connaissances et la prise de conscience relatives à la résistance aux antibiotiques et aux problèmes associés sont généralement élevées chez les travailleurs européens du secteur de la santé, selon les résultats de la première enquête européenne examinant les attitudes et les comportements en matière de résistance aux antibiotiques dans ce groupe.

Cependant, l'étude commandée par le Centre européen pour le contrôle et la prévention des maladies (ECDC) a également montré d'importants écarts de connaissances.

Pour tester les connaissances sur la résistance aux antibiotiques dans le secteur de la santé humaine, les 18 365 participants à l'enquête ont dû répondre à sept questions de type vrai ou faux, auxquelles seuls 58 % ont été capables de répondre correctement en totalité. Les résultats différaient considérablement selon le pays et la profession.    

Néanmoins, 97 % des participants ont correctement identifié l'inefficacité des antibiotiques contre le rhume et la grippe, ce qui est nettement supérieur en comparaison des connaissances du grand public.

Les connaissances perçues sur l'utilisation des antibiotiques et sur la résistance aux antibiotiques étaient élevées, plus de 89 % des participants à l'enquête reconnaissant le lien entre la prescription, la délivrance et l'administration des antibiotiques, et l'émergence et la propagation de la résistance aux antibiotiques.

Mais parmi les travailleurs du secteur des soins de santé directement impliqués avec le patient ou le public, 25 % ont indiqué ne pas pouvoir accéder aisément aux directives en matière de gestion des infections et 33 % aux documents proposant des conseils sur l'utilisation prudente des antibiotiques et sur la résistance aux antibiotiques. 

L'enquête a été publiée pour marquer la Journée de sensibilisation européenne sur les antibiotiques (European Antibiotic Awareness Day) du 18 novembre.