Point sur le COVID-19 aux États-Unis : un lanceur d’alerte met en garde le Congrès, et un test au chevet des patients fait actuellement l’objet d’un examen approfondi

  • Various
  • Various
  • 16 mai 2020

  • Par Liz Scherer
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Points clés

  • Récemment congédié, Rick Bright est un lanceur d’alerte et un expert en vaccins. L’ancien superviseur de l’Autorité de recherche avancée et de développement biomédical des États-Unis (US Biomedical Advanced Research and Development Authority) a dernièrement mis en garde le Congrès que l’administration Trump avait, dès les premiers jours, bâclé sa préparation à la pandémie, ajoutant que les États-Unis pourraient devoir affronter « l’hiver le plus sombre de l’histoire moderne » si une réponse nationale plus coordonnée n’est pas mise en œuvre, selon un rapport du Washington Post. 
  • Les CDC ont émis un Guide de mesures communautaires de contingentement du COVID-19 pour aider les écoles, les lieux de culte, les entreprises, les transports en commun et d’autres à organiser leur réouverture en toute sécurité.
    • Les directives stipulent que les décisions doivent être basées sur les données locales de transmission de la maladie, les données démographiques et la capacité du système de soins public/de santé.
  • Alors que les signalements de symptômes pseudo-Kawasaki chez des enfants atteints de COVID-19 sont de plus en plus nombreux, les CDC ont publié une alerte sanitaire nationale à destination des cliniciens.
    • La définition des cas de « syndrome inflammatoire multisystémique chez les enfants » (ou MIS-C, pour Multisystem Inflammatory Syndrom in Children) comprend : fièvre > 38,0 °C pendant ≥ 24 heures, signes biologiques d’inflammation et preuves d’une maladie sévère sur le plan clinique nécessitant une hospitalisation avec une atteinte multisystémique (> 2 organes), sans qu’aucun diagnostic alternatif ne soit plausible.
  • Le test du COVID-19 au chevet du patient développé par Abbott et intitulé « ID NOW » fait actuellement l’objet d’un examen approfondi en matière de faux négatifs, selon un communiqué de presse publié par la FDA, avec notamment une analyse des facteurs tels que les écouvillons ou le type de milieu de transport viral.
    • L’agence a également demandé à la société de mener des études post-commercialisation incluant ≥ 150 patients.