Plasma de convalescents : une mortalité plus faible est constatée dans le cadre de la forme sévère à potentiellement mortelle du COVID-19

  • Salazar E & al.
  • Am J Pathol
  • 1 août 2020

  • Par Liz Scherer
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La transfusion de plasma de convalescents semble permettre d’améliorer sans danger les indices cliniques dans le cadre de la forme sévère et/ou potentiellement mortelle de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) sans événements indésirables (EI) observés.
  • Le moment des transfusions, leur nombre et le volume/la dose utilisés demeurent incertains.

Pourquoi est-ce important ?

  • Des études structurées et contrôlées portant sur le plasma de convalescents pour le traitement du COVID-19 sont rares, ce qui empêche d’avoir un tableau clinique complet ou de parvenir à des conclusions cohérentes.

Principaux résultats

  • L’analyse a porté sur 25 patients, dont l’âge était compris entre 19 et 77 ans.
  • 9 donneurs ont fourni du plasma 26 jours après l’apparition de symptômes et 21 jours après un résultat positif au test par réaction en chaîne par polymérase (Polymerase Chain Reaction, PCR).
  • La plupart des patients ont reçu des anti-inflammatoires administrés de façon concomitante, d’autres traitements expérimentaux, des transfusions pendant moins decinq jours. Tous les patients ont reçu un apport en oxygène préalable.
  • Aucun EI attribuable à la transfusion de plasma n’a été identifié à moins de 24 heures ; 1 patient a présenté un rash morbilliforme 1 jour après la transfusion.
  • Jour 7 : 36 % des patients présentaient une amélioration (n = 9 ; 7 ont quitté l’hôpital), 52 % des patients ne présentaient aucun changement, 12 % présentaient une détérioration.
  • Jour 14 : 76 % des patients présentaient une amélioration ; 4 patients supplémentaires ont quitté l’hôpital, 3 patients ne présentaient aucun changement, 3 patients présentaient une détérioration et 1 patient était décédé d’une affection sans rapport.
  • Le taux médian de protéine C réactive (C-Reactive Protein, CRP) a diminué au fil du temps :
    • Jour 0 : 14,66 mg/dl. 
    • Jour 7 : 2,9 mg/dl.
    • Jour 14 : 0,45 mg/dl.
  • Une tendance à une hausse du taux de ferritine a été constatée au jour 3, suivie d’une baisse au jour 7. Aucune augmentation des enzymes hépatiques n’a été constatée.

Méthodologie

  • Une analyse prospective de cas a évalué les résultats à 7 jours et 14 jours chez des patients hospitalisés dans un système de santé régional, aux États-Unis, atteints d’une forme sévère et/ou potentiellement mortelle confirmée du COVID-19, et ayant fait l’objet d’une transfusion de plasma de convalescents.
  • Financement : Instituts nationaux américains de la santé (National Institutes of Health, NIH).

Limites

  • Échantillon de petite taille.
  • Une seule transfusion.
  • Homogénéité des patients.