Pic des décès liés au cœur durant la période de Noël


  • Breaking news
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.
Les décès liés au cœur connaissent un pic durant Noël, mais le phénomène pourrait n’avoir aucun lien avec la froide saison hivernale, selon une nouvelle recherche publiée dans la revue Journal of the American Heart Association.

Les chercheurs ont analysé les tendances des décès en Nouvelle-Zélande, pays où Noël a lieu pendant l’été, une période durant laquelle les taux de décès connaissent habituellement un creux saisonnier. Ils ont découvert une augmentation de 4,2 % des décès liés au cœur entre le 25 décembre et le 7 janvier. L’âge moyen au moment de la mort cardiaque était de 76,2 ans durant la période de Noël contre 77,1 ans durant les autres périodes de l’année.

Il existe différentes théories pouvant expliquer le pic de décès durant la période des fêtes, notamment le stress émotionnel associé aux fêtes, les changements concernant l’alimentation et la consommation d’alcool, la réduction du personnel présent dans les établissements médicaux et les modifications de l’environnement physique. Les chercheurs suggèrent toutefois que la raison pourrait être que les patients sont réticents à l’idée de se faire soigner durant la période des fêtes.

L’auteur de l’étude, Josh Knight, a fait remarquer que la saison de Noël est fréquemment une période où l’on voyage, les gens passant souvent des vacances loin des établissements de santé où ils se rendent d’habitude, ce qui peut contribuer aux retards dans l’obtention des soins en situations d’urgence.