Phtalate de dibutyle : une forte exposition est associée au cancer du sein dans une étude danoise

  • Ahern TP & al.
  • J Clin Oncol
  • 17 avr. 2019

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une forte exposition cumulée au phtalate de dibutyle (PDB) est associée à une augmentation du risque de cancer du sein, d’après une étude populationnelle nationale danoise.

Pourquoi est-ce important ?

Protocole de l’étude

  • Une étude de cohorte populationnelle a été menée auprès de 1,12 million de femmes sans cancer du sein le 1er janvier 2005, à l’aide de la base de données des ingrédients de l’Agence danoise des médicaments, du registre national des prescriptions et du registre national danois du cancer.
  • L’exposition aux phtalates a été évaluée à partir des demandes de remboursement des ordonnances.
  • Financement : Susan G. Komen for the Cure ; NIH.

Principaux résultats

  • Sur un suivi de plus de 9,99 millions femmes-années (durée de suivi médiane : 10 ans), 27 111 cas de cancer du sein invasif sont survenus (cancer à récepteur des œstrogènes [Estrogen Receptor, ER] positif : 84 %).
  • Environ 14 % des femmes de la cohorte (n = 161 737) prenaient des médicaments contenant des phtalates.
  • Des associations quasi nulles ont été identifiées entre le cancer du sein invasif et le phtalate de diéthyle, l’acétate phtalate de cellulose, le phtalate d’hypromellose et l’acétate phtalate de polyvinyle.
    • Ces associations demeuraient quasi nulles dans les modèles spécifiques au cancer à ER positif.
  • Le taux le plus élevé d’exposition cumulée au PDB (10 000 mg cumulés ou plus) était associé à un risque pratiquement deux fois plus important de cancer du sein incident (RRc : 2,0 ; IC à 95 % : 1,1–3,6), et ce uniquement à cause d’une association avec le cancer du sein ER+ (RRc : 1,9 ; IC à 95 % : 1,1–3,5).
    • Cancer du sein ER- : RRc de 0,99 ; IC à 95 % : 0,14–7,0.

Limites

  • L’étude n’a pas pu être ajustée pour prendre en compte l’adiposité.
  • Protocole observationnel.