Payer les fumeurs pour arrêter de fumer


  • Serge Cannasse
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

Une méta-analyse ayant porté sur 21.600 patients recrutés dans 33 études, la plupart réalisées aux États-Unis, montre qu’une incitation financière à cesser de fumer peut être efficace à long terme (6 mois). Il semble que ni le montant ni la modalité de la rétribution n’ait une quelconque influence sur la cessation du tabagisme. Une analyse complémentaire ayant inclus 2.571 femmes enceintes recrutées dans 10 études donne des résultats comparables, mais moins certains, sur l’arrêt du tabac jusqu’au terme de la grossesse. 

Méthodologie

N’ont été inclus que des essais contrôlés randomisés portant sur des individus, des lieux de travail, des groupes au sein des lieux de travail ou des communautés, des cliniques ou centres de santé, des centres de soins aux toxicomanes, avec comme principal critère de jugement l’abstinence tabagique au moins 6 mois après le début de l’intervention. Dans les essais sur les femmes enceintes, l’abstinence était évaluée au moins jusqu’au terme de la grossesse.

Les incitations financières consistaient en une remise d’argent ou de bons d’achat, voire au remboursement d’un dépôt effectué par les participants en début d’étude. Les montants attribués étaient très variables selon les essais.

Les recherches ont été effectuées dans le registre spécialisé du Cochrane Tobacco Addiction Group et dans le registre international des essais cliniques. Les plus récentes ont eu lieu en juillet 2018.

Principaux résultats

Trente trois essais ont satisfait aux critères d’inclusion, portant sur plus de 21.600 participants. Huit d’entre elles avaient un risque faible de biais, dix un risque élevé, les autres ayant un risque difficile à évaluer. Vingt quatre essais ont été réalisés aux États-Unis, six en Europe, deux en Thaïlande et un aux Philippines.

Par rapport aux témoins, le risque relatif (RR) moyen pour l’abandon du tabac au bout de six mois de suivi était de 1,49 (IC95%: 1,28-1,73).

Le montant total des incitations financières variait « considérablement » d’un essai à l’autre. Cependant, qu’il soit faible ou élevé n’a pas semblé faire de différence, de même que la méthode par dépôt d’argent des participants, remboursé en cas d’abstinence.

Neuf études (huit américaines, une britannique), incluant 2.273 femmes enceintes, ont donné un RR de 2,38 (IC95%: 1,54-3,69) en faveur des mesures incitatives jusqu’à 24 semaines après l’accouchement, mais avec un risque de biais « peu clair » pour huit d’entre elles et un risque élevé pour la dernière.