PAS 2019—Conduire sous l’emprise de cannabinoïdes et de l’alcool est courant chez les adolescents


  • Emily Willingham, PhD
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir 

  • Les adolescents prennent de plus en plus la route sous l’emprise du cannabis et/ou de l’alcool.
  • 1 sur 10 déclare avoir conduit sous l’emprise de cannabinoïdes au cours du mois écoulé.

  Pourquoi est-ce important ?

  • Avec l’accélération de la légalisation du cannabis, les adolescents y ont de plus en plus facilement accès.
  • Les taux d’élèves de terminale qui conduisent sous l’emprise du cannabis ont augmenté.
  • Ces auteurs ont évalué les données correspondant à des élèves du secondaire.

Principaux résultats

  • 19,0 % avaient consommé du cannabis au cours des 30 derniers jours ; 29,5 % avaient consommé de l’alcool.
  • Parmi ceux qui conduisaient :
    • 22,1 % avaient consommé du cannabis.
    • 35,2 % avaient consommé de l’alcool.
  • Les garçons étaient plus susceptibles que les filles de conduire sous l’emprise du cannabis : 13,1 % contre 10,2 % (P = 0,007).
  • Les élèves de troisième avaient la plus faible prévalence de conduite sous l’emprise du cannabis (6,0 %), par rapport aux élèves de terminale qui affichaient la prévalence la plus élevée (17,5 %).
  • La prévalence ne variait pas selon l’origine ethnique.
  • 73,0 % et 72,8 % de ceux qui ont déclaré avoir consommé quotidiennement de l’alcool et du cannabis au moins 40 fois au cours du mois écoulé ont déclaré avoir conduit sous leur influence.

Protocole de l’étude 

  • Données provenant de l’enquête 2017 des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies des États-Unis (CDC) sur les comportements à risque chez les jeunes, étude transversale menée auprès d’élèves américains du secondaire.

Limites 

  • Les résultats ont été présentés lors d’une conférence, sans examen par des pairs.