PAS 2018 — Opportunités de vaccination contre la grippe manquées


  • Rebecca Mueller
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les retards d’acheminement du vaccin contre la grippe représentent un problème significatif, surtout dans le cadre du programme fédéral « Des vaccins pour les enfants » (Vaccines for Children, VFC), ce qui génère des opportunités de vaccination manquées.
  • La majorité des patients doivent revenir à la clinique un autre jour pour recevoir le vaccin.
  • Des changements systématiques sont nécessaires pour améliorer le taux de vaccination contre la grippe chez les enfants.

Pourquoi est-ce important ?

  • Comparativement aux autres vaccins, l’administration du vaccin contre la grippe chez les enfants est faible.
  • Cette étude a pour objectif d’évaluer les retards d’acheminement du vaccin contre la grippe aux médecins, qu’il s’agisse de stocks privés ou du programme VFC.

Conception de l’étude

  • L’étude était sous forme de questionnaire distribué aux pédiatres dans tous les États-Unis et a été menée entre juin et septembre 2017.

Principaux résultats

  • Sur 471 questionnaires distribués, 372 ont été remplis par les pédiatres.
  • Seuls 3 % des médecins du secteur privé ont rapporté les retards comme un problème majeur, contre 15 % dans le cadre du VFC (P = 0,001).
  • 48 % des médecins utilisant un stock de vaccins privé ont rapporté que les retards n’étaient pas un problème, contre seulement 20 % des médecins utilisant un stock fourni par le VFC (P = 0,001).
  • En cas de rupture des stocks privés et du VFC, 56 % repoussent la vaccination, et 19 % et 18 % adressent les patients à un confrère ou empruntent des stocks de vaccins ailleurs, respectivement.