Ostéoporose : mise à jour des lignes directrices pour le diagnostic et la prise en charge de la maladie


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

La Fondation internationale de l’ostéoporose (International Osteoporosis Foundation, IOF) et la Société européenne des aspects cliniques et économiques de l’ostéoporose, de l’arthrose et des maladies musculosquelettiques (European Society for Clinical and Economic Aspects of Osteoporosis, Osteoarthritis and Musculoskeletal Diseases, ESCEO) ont publié des lignes directrices mises à jour sur le diagnostic et la prise en charge de l’ostéoporose chez les femmes ménopausées. 

Le document passe en revue et met à jour les lignes directrices de 2013 dans un cadre européen avec de nouvelles informations sur l’évaluation de la microstructure osseuse dans l’évaluation du risque de fracture, le rôle de l’outil FRAX et des services de liaison pour les fractures dans la prévention secondaire des fractures, les effets à long terme sur le risque de fracture des apports alimentaires et l’augmentation du risque de fracture en cas d’arrêt du traitement médicamenteux.

« Bien que ces lignes directrices aient été élaborées selon une perspective européenne et qu’elles se concentrent sur les femmes ménopausées, les recommandations émises peuvent être utiles dans d’autres régions du monde et chez les hommes. Il est espéré que les recommandations faciliteront l’amélioration de la prévention et de la prise en charge des individus à risque et serviront à terme à atténuer les coûts personnels et pour la société élevés que fait peser l’ostéoporose sur les systèmes de santé et les patients atteints d’ostéoporose », a déclaré le professeur Jean-Yves Reginster, président de l’ESCEO et président du comité de l’IOF des Sociétés nationales. 

Les lignes directrices sont publiées dans la revue Osteoporosis International et des résumés sont publiés dans Calcified Tissue International et Aging Clinical and Experimental Research.