Officines : l’UPSO appelle à la mobilisation générale !

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

Paris, mercredi 30 avril 2014 - Pour réaliser 10 milliards d'économies en 3 ans dans le domaine de la Santé, Marisol Touraine prévoit des baisses de prix des médicaments princeps et génériques qui devraient permettre 3,5 milliards d'euros d'économies sur les dépenses d'Assurance maladie. Selon Gilles Bonnefond, président de l'USPO (Union des Syndicats de Pharmaciens d'Officine) : « Ce plan d'austérité va conduire les pharmaciens à la faillite ». Les jeunes installés et les pharmaciens en zone rurale confrontés aux déserts médicaux seront les plus touchés. Or il rappelle que le réseau officinal représente 120 000 emplois non exportables.

Un effort disproportionné

Comme le Leem le relevait déjà la semaine dernière, ces mesures qui portent sur le médicament sont complètement disproportionnées. En effet, alors qu'il ne représente que 15 % des dépenses d'Assurance maladie (contre 50 % pour l'hôpital), le seul poste du médicament a déjà assumé au cours de ces trois dernières années plus de la moitié des efforts d'économie, et dans le plan à venir, il va devoir en supporter 35 % ! Pour le président de l'USPO, il s'agit « d'une erreur d'appréciation du gouvernement et d'une stratégie pour sacri...