Nouvelles directives sur le traitement du syndrome de Turner

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

De nouvelles directives internationales, intégrant les connaissances les plus récentes sur le diagnostic et la prise en charge du syndrome de Turner (ST), ont été publiées dans la revue European Journal of Endocrinology.

Les directives en matière de pratiques cliniques destinées aux soins des filles et des femmes atteintes du syndrome de Turner ont été élaborées par la Société européenne d’endocrinologie (European Society for Endocrinology) et la Société d’endocrinologie pédiatrique (Pediatric Endocrine Society) en collaboration avec la Société d’endocrinologie (Endocrine Society), la Société européenne d’endocrinologie pédiatrique (European Society for Paediatric Endocrinology), la Société européenne de reproduction humaine et d’embryologie (European Society of Human Reproduction and Embryology), l’Association américaine du cœur (American Heart Association), la Société d’endocrinologie (Society for Endocrinology) et la Société européenne de cardiologie (European Society of Cardiology).

Les directives comprennent de nouveaux conseils en matière cardiovasculaire et de nouvelles recommandations sur les traitements optimaux favorisant la croissance. Les recommandations mises à jour sur la prise en charge des complications liées à la fertilité chez les patientes atteintes du ST préconisent d’envisager de proposer un traitement de fertilité à un jeune âge. 

« Nous prévoyons que ces directives seront largement adoptées dans le monde par les communautés professionnelles et qu’elles serviront de cadre de référence pour le traitement du ST. Toutefois, d’autres études bien conçues et de grande envergure seront nécessaires à l’avenir afin de continuer à formuler des recommandations fondées sur les faits », a indiqué le professeur Claus Gravholt, coprésident du groupe de travail de consensus à l’origine des directives.