NKF 2019—Un traitement par IECA/ARA ne ralentit pas la guérison d’une insuffisance rénale aiguë


  • Richard Robinson
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’administration d’inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (IECA) et d’antagonistes des récepteurs de l’angiotensine (ARA) en cas d’insuffisance rénale aiguë ne ralentit pas la guérison.

Pourquoi est-ce important

  • Les médicaments IECA/ARA sont très utiles et largement prescrits pour maîtriser l’hypertension.
  • Les recommandations déconseillent leur utilisation en cas d’insuffisance rénale aiguë en raison d’inquiétudes relatives à la néphrotoxicité.
  • Cependant, cela reste controversé, les données probantes favorables et défavorables à leur utilisation étant ambiguës.

Protocole de l’étude

  • Étude de cohorte prospective menée dans 2 centres.
  • Les patients ont présenté une insuffisance rénale aiguë pendant leur hospitalisation et ont été suivis dans une clinique spécialisée en néphrologie.
  • L’exposition aiguë à un IECA/ARA était définie comme suit :
    • 48 heures ou plus de traitement dans la semaine suivant le diagnostic d’insuffisance rénale aiguë ; ou
    • pendant l’épisode d’insuffisance rénale aiguë ; ou
    • pendant l’hospitalisation si la créatinine sérique (CrS) continuait de répondre aux critères d’insuffisance rénale aiguë à la sortie de l’hôpital.
  • La récupération de la fonction rénale était définie soit comme un débit de filtration glomérulaire estimé (DFGe) dans les 50 % de sa valeur initiale, soit comme un taux de CrS

Principaux résultats

  • Sur 345 patients, 72 ont été exposés de façon aiguë à un IECA/ARA.
  • Les patients exposés étaient plus âgés, avaient moins d’hypertension et présentaient moins d’insuffisance cardiaque congestive.
  • Le taux de récupération de la fonction rénale
    • n’était pas différent entre ceux qui avaient été exposés de façon aiguë et ceux qui n’avaient pas eu d’exposition aiguë, d’après le critère du DFGe (90 % contre 81 %, P = 0,071) ;
    • était meilleur pour les personnes ayant été exposées de façon aiguë, d’après le critère du taux de CrS (81 % contre 63 %, P = 0,004).

Limites

  • Le nombre de patients recevant un IECA/ARA était relativement faible.
  • Les patients n’ont pas été affectés de manière aléatoire pour recevoir un traitement ou non.