NKF 2019—Les exercices aérobies réguliers améliorent la fonction physique dans le cadre de l’IRC avancée


  • Richard Robinson
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Un programme d’activité physique régulière peut améliorer la condition physique aérobie et la fonction ambulatoire des patients atteints d’une insuffisance rénale chronique (IRC).

Pourquoi est-ce important

  • Les patients atteints d’une IRC avancée présentent un risque élevé de déficience fonctionnelle physique.
  • L’inactivité physique peut mener à la fragilité et à la progression de la maladie.

Protocole de l’étude

  • Étude multicentrique, à groupes parallèles, contrôlée et randomisée.
  • 99 patients : âge ≥ 50, débit de filtration glomérulaire estimé (DFGe) 15–45 ml/minute/1,73 m2,
  • Comparaison entre
    • 40 minutes d’exercices aérobies et de résistance (6 mois à raison de 3 ×/semaine au centre, 6 mois à raison de 2 ×/semaine au centre et de façon hebdomadaire à domicile) ; et
    • formation à la santé en groupe (6 mois à raison de 1 ×/semaine, 6 mois à raison de 1 ×/mois).
  • Critères d’évaluation principaux : Test de marche de 6 minutes, consommation d’oxygène maximale sur un tapis roulant calibré (VO2 maximale).

Principaux résultats

  • L’observance totale des exercices était de 60 % du premier au sixième mois et de 49 % du septième au douzième mois.
  • VO2 maximale (en ml/kg/minute) :
    • a augmenté dans le groupe d’activité physique, passant de 17,1 (à l’entrée dans l’étude) à 17,9 (à 6 mois), puis à 18,7 (à 12 mois) ;
    • a diminué dans le groupe de formation à la santé, passant de 16,8 (à l’entrée dans l’étude) à 15,9 (à 6 mois), puis a augmenté jusqu’à 17,2 (à 12 mois) ;
    • P = 0,03 pour la comparaison sur 6 mois et P = 0,3 pour la comparaison sur 12 mois.
  • Distance parcourue lors du test de marche de 6 minutes :
    • a augmenté dans le groupe d’activité physique, passant de 396 mètres (à l’entrée dans l’étude) à 442 mètres (à 12 mois) ;
    • a augmenté dans le groupe de formation à la santé, passant de 381 mètres (à l’entrée dans l’étude) à 393 mètres (à 12 mois) ;
    • P = 0,02 pour la comparaison sur 12 mois.

Limites

  • Le nombre de patients était relativement faible.
  • Le volet à domicile du bras d’activité physique n’a pas fait l’objet d’une surveillance active.