NHS : l’allaitement est associé à un risque plus faible de cancer du sein ER-

  • Fortner RT & al.
  • Breast Cancer Res

  • Univadis
  • Clinical Summary
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une analyse des Études sur la santé du personnel infirmier (NHS et NHS-II) révèle que l’allaitement est inversement associé aux cancers du sein à récepteur des œstrogènes (Estrogen Receptor, ER) négatifs.

Pourquoi est-ce important ?

  • Il s’agit de l’une des cohortes les plus importantes, ainsi que de la première cohorte prospective, à suggérer que l’allaitement constitue une stratégie de réduction des risques pour certains sous-types de cancers du sein agressifs.

Protocole de l’étude

  • Une cohorte prospective (n = 199 514) s’est penchée sur la parité, l’allaitement et le risque de cancer du sein selon le sous-type des récepteurs hormonaux (ER+/ER-) et le sous-type moléculaire (luminal A, luminal B, HER2+ et basaloïde).
  • Financement : NIH.

Principaux résultats

  • Les femmes pares (comparativement aux femmes nullipares) présentaient une réduction de 18 % du risque de cancer du sein ER+ (RR : 0,82 ; IC à 95 % : 0,77–0,88), mais pas du risque de cancer du sein ER-.
  • Chez les femmes pares, l’allaitement (par rapport à l’absence d’allaitement) était associé à un risque 18 % plus faible de cancer du sein ER- (RR : 0,82 ; IC à 95 % : 0,74–0,91), mais pas de cancer du sein ER+.
  • Une parité plus élevée (trois enfants ou plus, contre nullipare) était associée à : 1) un risque plus faible de cancer du sein luminal B, indépendamment de l’allaitement (ayant allaité : RR de 0,78 [IC à 95 % : 0,62–0,98] ; n’ayant jamais allaité : RR de 0,76 [IC à 95 % : 0,58–1,00]) ; 2) un risque plus faible de cancer du sein luminal A, uniquement chez les femmes ayant allaité (RR : 0,84 ; IC à 95 % : 0,71–0,99), pas chez celles n’ayant jamais allaité.

Limites

  • Du tissu tumoral n’était disponible que pour un sous-ensemble (n = 4 058) des cas de cancers du sein.
  • Étude observationnelle dans sa conception.