Neuf millions d’infections nosocomiales en Europe chaque année


  • Dawn O'Shea
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (European Centre for Disease Prevention and Control, ECDC) estime que neuf millions de cas d’infections nosocomiales (IN) surviennent en Europe chaque année, avec environ 1 patient en hôpital de soins de courte durée sur 15 et 1 résident en établissement de soins de longue durée sur 24 ayant au moins contracté une infection lors d’un jour donné.

Dans l’évaluation la plus complète des IN en Europe menée à ce jour, les taux de tests microbiologiques se sont également avérés être faibles et grandement disparates entre les pays.

La présence d’un micro-organisme a été rapportée pour un peu plus de la moitié (53 %) des IN dans les hôpitaux de soins de courte durée. Pour 11 % des micro-organismes rapportés, les résultats aux tests de susceptibilité aux antimicrobiens n’étaient pas disponibles. Dans les établissements de soins de longue durée, plus de trois quarts des infections ne disposaient d’aucun résultat microbiologique documenté. De façon générale, les résultats aux tests microbiologiques dans les établissements de soins de longue durée n’étaient disponibles que dans 19 % des cas seulement. Dans les hôpitaux de soins de courte durée, cette proportion était de 53 %.

« Notre analyse montre que les infections nosocomiales continuent de poser une menace de santé publique majeure dans les pays européens et les établissements de santé », a déclaré Pete Kinross de l’ECDC. « La variabilité des tests microbiologiques suggère une faible disponibilité des informations concernant les traitements efficaces et la vigilance aux flambées potentielles. »