Myopie pédiatrique : plusieurs interventions sont disponibles pour ralentir la progression

  • Walline JJ & al.
  • Cochrane Database Syst Rev
  • 13 janv. 2020

  • Par Emily Willingham, PhD
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • De nombreuses options sont disponibles pour des interventions visant à ralentir la progression de la myopie pédiatrique.
  • Cette revue Cochrane identifie les antimuscariniques topiques, les lentilles de contact multifocales ou les lunettes multifocales, et mentionne également les lentilles de contact d’orthokératologie.

Pourquoi est-ce important ?

  • Cette revue met à jour les conclusions d’une revue de 2011 ayant montré que les antimuscariniques topiques pourraient être efficaces, mais qu’ils n’étaient pas disponibles sur le marché à l’époque.

Principaux résultats

  • Dans 41 études ayant inclus 6 772 enfants, les interventions suivantes ont été identifiées comme pouvant ralentir la progression de la myopie pédiatrique :
    • Avec la présence de données probantes de certitude modérée :
      • les gouttes ophtalmiques comprenant un antimuscarinique (par ex. : atropine, pirenzépine) ;
      • les lentilles de contact multifocales ou les lunettes multifocales ;
      • les lentilles de contact d’orthokératologie ; et
      • les associations de gouttes et de lentilles ou de lunettes multifocales.
  • Des données probantes de faible certitude ont également été constatées pour les lentilles de contact souples bifocales et les lentilles de contact souples avec correction de l’aberration sphérique.
  • La sous-correction risquerait d’entraîner une plus grande progression de la myopie.
  • Les risques liés à l’utilisation de gouttes ophtalmiques sont les suivants : la vision trouble, la sensibilité à la lumière, les démangeaisons, la gêne, le développement de nodules et de bosses.

Protocole de l’étude

  • Il s’agit d’une méta-analyse d’essais contrôlés randomisés.
  • Financement : Université d’État de l’Ohio (Ohio State University) ; Instituts nationaux de la santé des États-Unis (US National Institutes of Health) ; Institut national britannique pour la recherche en matière de santé (National Institute for Health Research).

Limites

  • Les limites sont celles des études incluses.