Mylotarg® : nouvelle AMM européenne pour le traitement de la LAM

  • Fanny Le Brun
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Mylotarg® (gemtuzumab ozogamicine) est une nouvelle spécialité qui vient d’obtenir une AMM européenne en association avec la daunorubicine (DNR) et la cytarabine (AraC) dans le traitement de patients âgés de 15 ans et plus atteints de leucémie aiguë myéloïde (LAM) d’expression positive du CD33 de novo, à l’exception de la leucémie aiguë promyélocytaire (LAP), naïfs de traitement.

Il dispose du statut de médicament orphelin et se présente sous forme de poudre pour solution à diluer pour perfusion en flacon contenant 5 mg de gemtuzumab ozogamicine.

Le gemtuzumab ozogamicine est un conjugué anticorps-médicament (CAM) composé d’un anticorps monoclonal dirigé contre le CD33 qui est lié par covalence à l’agent cytotoxique N-acétyl-gamma-calichéamicine.

La partie anticorps se lie spécifiquement à l’antigène CD33, protéine d’adhésion dépendante de l’acide sialique présente sur la surface des blastes leucémiques myéloïdes et sur les cellules immatures normales de la lignée myélomonocytaire, mais pas sur les cellules souches hématopoïétiques normales.

La N-acétyl-gamma-calichéamicine est un produit naturel semi-synthétique cytotoxique qui est liée par covalence à l’anticorps via un agent de liaison AcBut.

Les données non cliniques suggèrent que l’activité anticancéreuse du gemtuzumab ozogamicine est due à la liaison du CAM aux cellules tumorales exprimant le CD33, suivie par l’internalisation du complexe CAM-CD33, et par la libération intracellulaire du N-acétyl-gamma-calichéamicine diméthylhydrazide via le clivage hydrolytique de l’agent de liaison. L’activation du N-acétylgamma-calichéamicine diméthylhydrazide induit des ruptures des doubles brins d’ADN, induisant par la suite un arrêt du cycle cellulaire et une mort cellulaire apoptotique.