Multirésistante, Plasmodium falciparum se propage rapidement


  • Priscilla Lynch
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Des chercheurs ont découvert que des formes multirésistantes de Plasmodium falciparum ont développé des niveaux encore plus élevés de résistance aux médicaments antipaludiques, et qu’elles se propagent à présent rapidement en Asie du Sud-Est.

Les résultats proviennent de deux nouvelles études publiées dans la revue The Lancet Infectious Diseases.

L’essai clinique randomisé mené dans plusieurs pays a révélé que la propagation des parasites multirésistants est à l’origine d’échecs de traitement contre le paludisme de l’association médicamenteuse dihydroartémisinine-pipéraquine (DHA-PPQ) en première intention dans la moitié des cas (50,0 % ; IC à 95 % : 41,1–58,3), à l’ouest et au nord-est du Cambodge, au nord-est de la Thaïlande et au sud-ouest du Vietnam, de 2015 à 2018.

L’étude de l’épidémiologie génomique a montré qu’en 2016–2018, Plasmodium falciparum représentait plus de 80 % des parasites circulant dans le nord-est de la Thaïlande et au Vietnam, malgré le fait que la maladie n’ait émergé à l’ouest du Cambodge qu’en 2008.

Selon les chercheurs, les résultats soulignent la nécessité urgente d’éliminer cette co-lignée du parasite de plus en plus résistante aux médicaments, ainsi que l’importance de la surveillance génétique dans le cadre de l’accélération des efforts d’élimination du paludisme.

Ils appellent désormais à l’abandon de l’utilisation de l’association DHA-PPQ dans les pays concernés. Un programme d’élimination accélérée du paludisme est nécessaire pour empêcher que ce paludisme résistant ne s’étende davantage et entraîne une urgence de santé mondiale semblable à celle où un paludisme résistant à la chloroquine avait entraîné des millions de morts dans les années 1980.