Modafinil : attention au risque de malformations congénitales…


  • Fanny Le Brun
  • Actualités des médicaments
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Le modafinil est indiqué chez l'adulte dans le traitement de la somnolence diurne excessive associée à une narcolepsie avec ou sans cataplexie. La prise de ce médicament pendant la grossesse est suspectée d’être liée à des malformations congénitales (données du registre de suivi des grossesses exposées au modafinil aux États-Unis et données de pharmacovigilance). Les données sont limitées et ne permettent pas d’affirmer ce risque de malformations mais par principe de précaution, le modafinil ne doit pas être utilisé au cours de la grossesse et il est important d’informer les patientes sur :

  • Les risques potentiels pour le fœtus en cas de grossesse,
  • La nécessité d'utiliser une contraception efficace,
  • Le fait que le modafinil peut réduire l'efficacité de la contraception orale : une méthode de contraception alternative ou additionnelle est donc nécessaire et doit être poursuivie pendant 2 mois après l’arrêt du traitement.

En cas de grossesse, il est préférable de se tourner vers des alternatives thérapeutiques non médicamenteuses : approches comportementales, hygiène de sommeil et siestes programmées au cours de la journée.