MM R/R : une étude révèle des informations cliniques sur la résistance au lénalidomide

  • Kastritis E & al.
  • Blood Adv
  • 10 déc. 2019

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’association pomalidomide et dexaméthasone (Pd) a permis d’obtenir un taux de réponse favorable, chez des patients atteints d’un myélome multiple (MM) réfractaire à un traitement antérieur par lénalidomide.
  • Un intervalle plus long sans médicament immunomodulateur (Immunomodumatory imide Drug, IMiD) avant de recevoir le schéma Pd et une durée plus longue du traitement antérieur par lénalidomide étaient associés de manière significative à une amélioration des résultats de survie.

Pourquoi est-ce important ?

  • Chez de nombreux patients, l’évolution naturelle du MM finit par inclure le développement d’une résistance à tous les traitements.

Protocole de l’étude

  • Une étude a été menée afin d’évaluer la résistance au lénalidomide, chez 147 patients atteints d’un MM réfractaire à un traitement antérieur par lénalidomide et traités ensuite avec le schéma Pd.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • Avec une dernière dose de lénalidomide de 5–15 mg, comparativement à 25 mg, aucune différence significative n’a été observée au niveau du taux de réponse objective (TRO ; P = 0,329), de la survie sans progression (SSP) médiane (P = 0,929) ou de la survie globale (SG) médiane (P = 0,194).
  • Avec une durée du dernier traitement par lénalidomide de moins de 12 mois, comparativement à 12 mois ou plus :
    • TRO : 27 %, contre 44 % (P = 0,03) ;
    • SSP médiane : 3,2 mois, contre 7,8 mois (P = 0,023) ;
    • SG médiane : 7,9 mois, contre 16,5 mois (P = 0,005).
  • Avec un intervalle sans IMiD de moins de 18 mois avant de recevoir le schéma Pd, comparativement à 18 mois ou plus :
    • TRO : 23 %, contre 65 % (P 
    • SSP médiane : 3,9 mois, contre 10,3 mois (P = 0,003) ;
    • SG médiane : 9,3 mois, contre 27,1 mois (P = 0,008).

Limites

  • Données rétrospectives.