MM R/R : les patients lourdement prétraités répondent bien à un traitement d’association à base d’isatuximab

  • Mikhael J & al.
  • Blood
  • 12 mars 2019

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Associé au pomalidomide et à la dexaméthasone, l’isatuximab a démontré une sécurité d’emploi gérable et une efficacité prometteuse chez les patients lourdement prétraités atteints d’un myélome multiple en rechute/réfractaire (MM R/R).

Pourquoi est-ce important ?

  • Près de la totalité des cellules plasmatiques malignes des patients atteints d’un MM expriment le récepteur CD38.
  • L’isatuximab se lie de manière sélective au récepteur CD38 humain.

Protocole de l’étude

  • Une étude de phase Ib a été menée afin d’évaluer l’association isatuximab et pomalidomide à doses standard/dexaméthasone à faibles doses, chez 45 patients atteints d’un MM R/R (23 étaient inclus dans la phase à dose progressive).
  • L’âge médian des patients était de 67,0 ans (intervalle : 42–82).
  • Les patients avaient reçu un nombre médian de 5 schémas préalables (intervalle : 3–12).
  • Financement : Sanofi.

Principaux résultats

  • La dose maximale tolérée n’a pas été atteinte.
  • 86,7 % des patients ont présenté un événement indésirable lié au traitement de grade supérieur ou égal à 3, le plus fréquent étant la pneumonie (17,8 %).
  • Les anomalies hématologiques de grade 3/4 comprenaient la neutropénie (84,4 %), la lymphopénie (72,7 %), la leucopénie (70,4 %) et la thrombopénie (34,1 %).
  • Le taux de réponse globale (TRG) était de 62,2 %, dont 16 réponses partielles, 10 très bonnes réponses partielles, 1 réponse complète et 1 réponse complète stringente.
  • Le TRG était de 60,0 % chez les patients réfractaires au lénalidomide, au bortézomib et au carfilzomib.
  • La durée de réponse médiane était de 18,7 mois (IC à 95 % : 12,5–non atteinte).
  • La SSP médiane était de 17,6 mois (IC à 95 % : 6,8–20,5).

Limites

  • Étude en ouvert ; pas de groupe comparateur.