MM R/R : le bénéfice de SSP apporté par le daratumumab associé à Vd s’est maintenu au-delà de 19 mois

  • Spencer A & al.
  • Haematologica
  • 20 sept. 2018

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Après un suivi médian de 19,4 mois, le daratumumab associé au bortézomib et à la dexaméthasone (D-Vd) a réduit le risque de progression ou de décès de 69 %, comparativement à Vd, chez les patients atteints d’un myélome multiple en rechute/réfractaire (MM R/R).

Pourquoi est-ce important ?

  • Lors de l’analyse primaire de l’essai de phase III CASTOR, portant sur 498 patients atteints d’un MM R/R, la SSP médiane n’avait pas été atteinte pour D-Vd (n = 251), contre une SSP de 7,2 mois pour Vd (n = 247 ; RR : 0,39 ; IC à 95 % : 0,28–0,53 ; P 

Protocole de l’étude

  • Mise à jour des résultats de CASTOR après un suivi médian de 19,4 mois (intervalle : 0–27,7).
  • Le seuil de maladie résiduelle minimale (MRM) était de 10-5.
  • Financement : Janssen Research & Development, LLC.

Principaux résultats

  • SSP médiane de 16,7 mois avec D-Vd contre 7,1 mois avec Vd (RR : 0,31 ; IC à 95 % : 0,24–0,39 ; P 
  • Taux de réponse globale de 83,8 % avec D-Vd (n = 240) contre 63,2 % avec Vd (n = 234 ; P 
  • 11,6 % des patients ont obtenu une MRM négative avec D-Vd, contre 2,4 % avec Vd (P = 0,000034).
  • Comparativement à Vd, D-Vd a permis d’obtenir une SSP significativement supérieure chez :
    • Les patients en première rechute (P 
    • Les patients ayant reçu 2–3 traitements préalables (P 
    • Les patients ayant reçu 1–3 traitements préalables (P 
  • Aucun nouveau signe d’alerte concernant la sécurité d’emploi n’a été observé avec le daratumumab.

Limites

  • Étude en ouvert.