Minisintrom® 1 mg : les blisters doivent être vérifiés avant dispensation


  • Fanny Le Brun
  • Actualités des médicaments
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

L’ANSM souhaite alerter les professionnels de santé de la mise en évidence, à plusieurs reprises, de la présence de 2 comprimés au lieu d’un dans une enveloppe de blister de l’anticoagulant Minisintrom ® 1 mg.

Il est donc important que les pharmaciens vérifient les blisters au moment de la dispensation de Minisintrom ® 1 mg, avant de les remettre aux patients. Il suffit de regarder les blisters du côté de la face transparente et de s’assurer qu’aucune enveloppe ne contient 2 comprimés, sachant que le 2 ème comprimé est parfois écrasé. En cas de blister défectueux, la boîte doit être retournée au laboratoire.

Trois lots sont particulièrement susceptibles d’être concernés :

  • 1804845, date d’expiration 10/2019.
  • 1802545B, date d’expiration 01/2021.
  • 1802546B, date d’expiration 01/2021.

Les prochains lots commercialisés seront préalablement contrôlés avant distribution aux pharmaciens.

Le patient doit également être informé de ce défaut afin d’être vigilant et de rapporter la boîte en pharmacie pour échange s’il observe dans une seule enveloppe deux comprimés l’un sur l’autre ou un comprimé et de la poudre. En attendant de pouvoir échanger sa boîte, le patient doit prendre un comprimé d’une autre enveloppe. S’il pense avoir pris 2 comprimés au lieu d’un à partir de la même enveloppe, il doit le signaler à un professionnel de santé. Une INR pourra alors éventuellement être prescrite pour réévaluer l’équilibre du traitement.