MICI : validation d’un score de handicap fonctionnel dérivé d’IBD-DI, plus simple d’utilisation

  • Le Berre C & al.
  • J Crohns Colitis
  • 17 mai 2020

  • Par Caroline Guignot
  • Résumé d’articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Le score IBD-DI ( Inflammatory Bowel-Disability Index ), élaboré par une étude internationale, évalue le retentissement fonctionnel des malades atteints de Maladie Inflammatoire Chronique de l’Intestin (MICI). Il permet d’objectiver le handicap physique, social et psychologique des malades à partir d’un questionnaire de 28 items. Le score est coté entre 0 et 100, croissant avec l’importance de la sévérité du handicap. Cependant, il n’est pas facile à utiliser en pratique quotidienne. Un outil alternatif, l’IBD-Disk a été développé à partir de 10 questions concernant les douleurs abdominales et le transit, la vie sociale, la vie professionnelle, le sommeil, l'énergie, l'anxiété, l'image de soi, la sexualité et les douleurs articulaires, chacune correspondant à une échelle visuelle analogique coté de 0 à 11 sur la même feuille. Les points sont ensuite reliés pour donner un polygone dont la surface permet d’évaluer la sévérité de l’atteinte liée à la maladie.

Bonne corrélation entre IBD-DI et IBD-Disk

VALIDate a été menée pour valider cet outil en pratique clinique : cette étude de cohorte multicentrique prospective a été menée dans trois hôpitaux universitaires français entre mai et juillet 2018. Au total, 447 patients ont été inclus. Ils devaient être âgés de plus de 18 ans et avoir un diagnostic de MICI (dont 71% maladie de Crohn et 28% rectocolite hémorragique). Après avoir été traduit de l’anglais au français, et testé auprès de soignants français, l’étude proprement dite a été initiée : chaque participant devait remplir consécutivement IBD-Disk et IBD-DI, présentés sur la même fiche, dès l’inclusion, puis entre 3 et 12 mois après. Une partie des patients ont reçu à domicile l’IBD-Risk 7 jours après afin d'évaluer la reproductibilité du test. Parmi eux, 265 ont été suivis à 1 an.

Le score initial moyen de l’IBD-Disk et de l’IBD-DI était de 40,2 et de 28,0 respectivement, sans différence selon le type de MICI, sauf concernant la question sur l’anxiété. Le score lors du suivi était respectivement de 33,5 et de 23,6 respectivement. La corrélation entre les résultats à l’inclusion était bonne (r=0,75, p

L’étude s’est également penchée sur les facteurs cliniques associés à l’importance du handicap fonctionnel : il est apparu que les femmes et l’évaluation globale faite par le médecin semblaient avoir une influence sur le résultat du test en cas de rectocolite hémorragique, Une tendance similaire mais non significative était également observée concernant la présence de manifestations extra-intestinales, les antécédents de résection, l’activité de la maladie basée sur la CRP ou la calprotectine fécale ont également eu tendance à être associées à un handicap plus important.

Le score IBD-Disk diminuait chez les patients dont la maladie active est devenue inactive au cours du suivi.

Malgré les biais de cette étude (recrutement en CHU, faible proportion de patients présentant une atteinte modérée à sévère…), ce travail suggère que l’utilisation de cet outil alternatif à l’IBD-DI pourrait simplifier l’évaluation du handicap fonctionnel en pratique clinique.