Méta-analyse : quatre médicaments sont liés à la pemphigoïde bulleuse

  • JAMA Dermatol

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les antagonistes de l’aldostérone, les inhibiteurs de la dipeptidyl-peptidase IV, les anticholinergiques et les médicaments dopaminergiques sont associés à un risque accru de pemphigoïde bulleuse, selon une revue systématique et une méta-analyse.

Pourquoi est-ce important ?

  • Il s’agit de la première étude approfondie visant à clarifier l’association entre l’utilisation de médicaments et la pemphigoïde bulleuse.

Principaux résultats

  • Dans une méta-analyse de 13 études de cas-témoins, la pemphigoïde bulleuse a été significativement associée à l’utilisation antérieure d’antagonistes de l’aldostérone (rapport de cotes [RC] combiné : 1,75 ; P 
  • La pemphigoïde bulleuse a également été associée de manière significative à l’utilisation d’inhibiteurs de la dipeptidyl-peptidase IV dans une étude de cohorte (RR corrigé : 2,38 ; P = 0,02).

Protocole de l’étude

  • 285 884 participants, provenant de 13 études de cas-témoins, de 1 étude de cohorte et de 1 essai clinique randomisé, ont été inclus.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Limites

  • Une hétérogénéité a été observée parmi les études incluses.