Méta-analyse : les patients atteints d’une dermatite atopique présentent un risque accru d’asthme

  • Ravnborg N & al.
  • J Am Acad Dermatol
  • 26 févr. 2020

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Selon une revue systématique et une méta-analyse, les patients atteints d’une dermatite atopique ont une prévalence plus élevée d’asthme, par rapport à ceux qui ne sont pas atteints de cette affection.

Pourquoi est-ce important ?

  • Ces résultats suggèrent la nécessité d’une plus grande vigilance vis-à-vis des symptômes d’asthme chez les patients atteints d’une dermatite atopique.

Principaux résultats

  • La prévalence combinée de l’asthme était plus élevée chez les patients atteints d’une dermatite atopique que chez les patients non atteints :
    • 25,7 % (IC à 95 % : 23,7–27,7 %), contre
    • 8,1 % (IC à 95 % : 7,0–9,4 %).
  • L’association entre la dermatite atopique et l’asthme était statistiquement significative (rapport de cotes [RC] ; IC à 95 %) :
    • 3,03 (2,64–3,47), globalement ;
    • 3,01 (2,41–3,77) avec la dermatite atopique et l’asthme diagnostiqués par un médecin ;
    • 2,46 (2,08–2,90) avec l’asthme défini comme une respiration sifflante.

Protocole de l’étude

  • Une méta-analyse a été réalisée à partir de 213 études ayant inclus 688 927 patients atteints d’une dermatite atopique et 2 223 921 patients sans dermatite atopique.
  • Financement : aucun.

Limites

  • Une hétérogénéité a été observée parmi les études incluses.