Méta-analyse : le paracétamol préventif réduit la douleur et l’utilisation d’opioïdes après une chirurgie

  • Xuan C & al.
  • Pain Physician

  • Univadis
  • Clinical Summary
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les patients qui reçoivent du paracétamol avant une chirurgie ont eu une consommation d’opioïdes significativement plus faible au cours des 24 premières heures ayant suivi l’opération.
  • Ils ont également rapporté une douleur significativement moindre au cours des 12 premières heures ayant suivi la chirurgie et de plus faibles taux de nausées et de vomissements.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les études antérieures sur l’efficacité du paracétamol préventif pour réduire la douleur postopératoire avaient abouti à des résultats contradictoires.

Méthodologie

  • Une revue systématique et une méta-analyse ont été réalisées à partir de 6 essais contrôlés randomisés portant sur 563 patients ayant reçu du paracétamol préventif (n = 280) ou des soins standard (groupe témoin ; n = 283).
  • Financement : premier hôpital de l’Université de Jilin.

Principaux résultats

  • Les patients n’ont utilisé aucun opioïde avant le jour de la chirurgie.
  • Le paracétamol préventif a été associé à une diminution significative de la consommation totale d’opioïdes à 24 heures après la chirurgie :
    • Différence moyenne standardisée (DMS) : -1,45 (P = 0,002).
  • Le groupe du paracétamol préventif a également obtenu des scores de douleur significativement plus faibles à 12 heures (DMS : -0,86 point ; P < 0,0001), mais pas à 24 heures.
  • Les patients ayant reçu du paracétamol préventif avaient une incidence postopératoire significativement plus faible (risques relatifs) de : 
    • nausées : 0,45 (P < 0,001) ;
    • vomissements : 0,39 (P = 0,002).

Limites

  • Risque de biais potentiel.