Méta-analyse : le blinatumomab est sûr et efficace dans le cadre de la LLA et du LNH

  • Yu J & al.
  • Hematology
  • 1 déc. 2019

  • Par Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une méta-analyse suggère que le blinatumomab, un anticorps bispécifique engageant les lymphocytes T, est sûr et efficace dans le cadre de la leucémie lymphoblastique aiguë (LLA) et du lymphome non hodgkinien (LNH) en rechute/réfractaire.
  • Le taux de réponse était plus élevé chez les patients atteints d’une LLA qui présentaient une charge tumorale plus faible.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les patients atteints d’une LLA ou d’un LNH en rechute/réfractaire présentent un pronostic défavorable.

Protocole de l’étude

  • Une méta-analyse a été réalisée à partir de 8 études incluant 729 patients atteints d’une LLA (n = 628) et d’un LNH (n = 101) en rechute/réfractaire.
  • Financement : Programme national clé de recherche fondamentale de Chine.

Principaux résultats

  • Le blinatumomab a permis d’obtenir un taux de rémission complète (RC) combiné de :
    • 45 % chez les patients atteints d’une LLA (taille d’effet [TE] : 0,45 ; IC à 95 % : 0,37–0,53) ; et
    • 20 % chez les patients atteints d’un LNH (TE : 0,20 ; IC à 95 % : 0,12–0,27).
  • Le taux de RC était plus élevé chez les patients présentant un pourcentage de blastes dans la moelle osseuse inférieur à 50 %, comparativement à 50 % ou plus (75 % contre 33 %).
  • Les antécédents d’allogreffe de cellules souches hématopoïétiques (allo-GCSH) n’avaient aucun impact sur le taux de RC.
  • 23,6 % des patients atteints d’une LLA et 2,6 % des patients atteints d’un LNH ont fait l’objet d’une allo-GCSH après un traitement par blinatumomab.
  • Chez les patients atteints d’une LLA, le taux de maladie résiduelle était de 42 % (TE : 0,42 ; IC à 95 % : 0,29–0,54).
  • Le taux combiné de syndrome de libération des cytokines de grade supérieur ou égal à 3 était de 4 %, et le taux combiné d’événements neurologiques était de 12 %.

Limites

  • Échantillon de petite taille, hétérogénéité élevée.
  • Le modèle à effets aléatoires pourrait avoir minimisé les variances inhérentes.