Méta-analyse : la chirurgie robotique peut améliorer les résultats dans le cadre du cancer de l’oropharynx

  • Park DA & al.
  • Eur J Surg Oncol
  • 25 sept. 2019

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La chirurgie robotique transorale (CRTO) est associée à une amélioration de la survie sans maladie (SSM) et à une réduction du risque de reconstruction par lambeau libre, comparativement à une chirurgie ouverte, chez les patients atteints d’un cancer de l’oropharynx (COP), d’après une revue systématique et une méta-analyse.

Pourquoi est-ce important ?

  • La CRTO constitue une option chirurgicale relativement nouvelle pour ce groupe de patients, ce qui nécessite une analyse de ses bénéfices relatifs, par rapport à la chirurgie ouverte conventionnelle.

Principaux résultats

  • La CRTO était associée à une amélioration de la SSM, comparativement à la chirurgie ouverte (5 études ; risque relatif [RR] : 1,13 ; IC à 95 % : 1,03–1,24).
  • La CRTO était associée à une réduction du risque de reconstruction par lambeau libre, comparativement à la chirurgie ouverte (3 études ; RR : 0,33 ; IC à 95 % : 0,12–0,88).
  • La CRTO était associée à une durée d’hospitalisation plus courte, comparativement à la chirurgie ouverte (4 études ; différence moyenne : -2,63 jours [IC à 95 % : -4,74 à -0,51]).

Protocole de l’étude

  • 9 études (574 patients atteints d’un COP ; 3 études prospectives et 6 études rétrospectives) ont été incluses dans la méta-analyse.
  • Financement : Agence nationale collaborative des soins de santé fondés sur les données probantes de Corée.

Limites

  • Manque d’études randomisées dans la méta-analyse.