Méta-analyse : la chirurgie et la technique de Mohs sont les plus efficaces dans le cadre du carcinome basocellulaire

  • Fukumoto T & al.
  • J Eur Acad Dermatol Venereol
  • 13 juil. 2019

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les traitements invasifs, tels que la chirurgie et la chirurgie micrographique de Mohs, permettent d’obtenir des taux d’échec du traitement plus faibles, comparativement aux traitements superficiels du carcinome basocellulaire (CBC), d’après une revue systématique et une méta-analyse.

Pourquoi est-ce important ?

  • Avec un choix aussi vaste, les stratégies optimales de traitement du CBC ne sont pas évidentes ; les traitements invasifs, tels que la chirurgie, constituent les traitements de référence.

Principaux résultats

  • Lors de l’analyse au niveau des patients, l’imiquimod (rapport de cotes [RC] : 12,29 ; IC à 95 % : 4,83–31,26), la cryothérapie (RC : 19,91 ; IC à 95 % : 6,73–58,90), le 5-fluorouracile (RC : 22,37 ; IC à 95 % : 8,29–60,33) et la thérapie photodynamique (TPD ; RC : 30,49 ; IC à 95 % : 11,47–81,04) étaient associés à une probabilité plus élevée d’échec du traitement, comparativement à la chirurgie.
  • Lors de l’analyse au niveau de la tumeur, la cryothérapie (RC : 4,06 ; IC à 95 % : 1,65–9,98) et la TPD (RC : 10,30 ; IC à 95 % : 4,66–22,74) étaient associés à une probabilité plus élevée d’échec du traitement, comparativement à la chirurgie.
    • La chirurgie micrographique de Mohs (RC : 0,50 ; IC à 95 % : 0,24–1,03) était associée à la probabilité la plus faible d’échec du traitement.
  • Des résultats similaires ont été obtenus lors de l’analyse de la probabilité de réussite du traitement.

Protocole de l’étude

  • 14 études (2 524 patients) ont été incluses dans la méta-analyse.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Limites

  • Risque de biais dans les études incluses.