Méta-analyse : l’efficacité de la chirurgie s’avère supérieure à celle de la RTSC dans le cadre du CPNPC de stade précoce

  • Cao C & al.
  • J Thorac Cardiovasc Surg
  • 15 sept. 2018

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La chirurgie a présenté une SG, une survie spécifique au cancer (SSC), une survie sans maladie (SSM) et une survie sans récidive locorégionale supérieures à celles de la radiothérapie stéréotaxique du corps (RTSC), dans le cadre d’un CPNPC de stade précoce, selon une nouvelle méta-analyse.

Pourquoi est-ce important ?

  • Des résultats positifs obtenus dans le cadre d’études sur la RTSC portant sur les CPNPC inopérables ont également accentué l’intérêt pour les bénéfices de la RTSC chez les patients opérables.
  • La différence observée au niveau des résultats pourrait être due « au moins en partie à un déséquilibre au niveau des caractéristiques à l’inclusion », selon les auteurs.

Protocole de l’étude

  • Méta-analyse de 23 études.
  • Financement : NIH.

Principaux résultats

  • La chirurgie a présenté de meilleurs résultats que la RTSC dans les cohortes appariées et non appariées en termes de SG, de SSC, de SSM et de survie sans récidive :
    • SG : RC non apparié de 2,49 (P 
    • SSC : RC non apparié de 2,44 (P 
    • SSM : RC non apparié de 2,13 (P 
    • Survie sans récidive locorégionale : RC non apparié de 5,44 (P 
  • La RTSC a permis d’obtenir une mortalité et une morbidité à 30 jours légèrement plus faibles.

Limites

  • Manque d’essais contrôlés randomisés.
  • Biais de sélection des patients.