Mesure non invasive par IRM cardiovasculaire des variations de la rigidité de l’artère pulmonaire pendant l’activité physique

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

À retenir

  • L'imagerie par résonance magnétique cardiovasculaire (IRMC) peut être utilisée avec succès pour mesurer de manière non invasive l’effet de la contrainte associée à l’activité physique sur la rigidité de l’artère pulmonaire.

Conception de l’étude

  • Une IRMC a été effectuée chez 21 volontaires sains (sans maladie cardiovasculaire, pulmonaire ou rénale).
  • Les images ont été acquises au repos, puis après que les participants à l’étude ont utilisé un step compatible avec la IRM fabriqué sur mesure pour pratiquer une activité physique (deux étapes d’activité physique faible à modérée de 3 à 4 minutes chacune).
  • Principales mesures destinées à évaluer la rigidité de l’artère pulmonaire : a) variation relative de la zone (VRZ) dans la principale zone de contrainte de l’artère pulmonaire pendant le cycle cardiaque et b) vitesse des ondes pulsatiles (VOP).

Principaux résultats

  • La VRZ de l’artère pulmonaire principale a diminué de 0,34 ± 0,11 au repos à 0,27 ± 0,09 à la première étape de l’activité physique, puis à 0,24 ± 0,10 à la seconde étape de l’activité physique.
  • La VO...