Menace de grève au SAMU 93 : une victoire pour tous les SAMU d’Ile de France

  • F.H.

  • JIM Actualités métier
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Saint-Denis, le jeudi 27 décembre 2018 - Avant même que la grève du SAMU 93 ne soit lancée le 24 décembre, quelques signes encourageants pouvaient être décelés.

Ainsi, l'AP-HP (Assistance publique-hôpitaux de Paris) avait promis « une augmentation de 10 % des effectifs », soit quatre postes supplémentaires, un renfort de trois personnes pour la période hivernale et la constitution d'une équipe « additionnelle de remplacement en faisant appel en cas de besoins ponctuels supplémentaires à des étudiants en médecine, formés à la régulation ».

En outre, l'Agence régionale de santé (ARS) avait annoncé qu'elle allait augmenter de 2,4 millions d'euros l'enveloppe allouée aux huit SAMU d'Ile-de-France et que cette somme, « débloquée sur des crédits propres à l'agence », serait versée « la première semaine de janvier ». « Tous les sujets ont été mis sur la table »

tous les sujets ont été mis sur la tablela formation des assistants de régulation médicalel'organisation et les conditions de travail sur le site de Bobigny

10,3 postes




Nous allons passer d'un effectif théorique de 42 agents à 51, c'est pratiquement ce que l'on voulait
satisfait du protocole

Des répercussions positives dans toute l'Ile de France


une analyse globale du fonctionnement des SAMU en Ile-de-France
victoire éclair et éclatanteL'Humanité