Mélanome nasosinusien : l’âge, l’emplacement de la tumeur et la modalité de traitement prédisent les résultats

  • Pontes FSC & al.
  • Int J Oral Maxillofac Surg
  • 22 nov. 2019

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une revue systématique identifie plusieurs facteurs pronostiques associés aux résultats de survie et de récidive chez les patients atteints d’un mélanome nasosinusien.

Pourquoi est-ce important ?

  • Le mélanome nasosinusien est un type de cancer rare, et les facteurs clinicopathologiques et pronostiques associés sont mal compris.

Principaux résultats

  • Le taux de SG à 5 ans était de 30,69 %.
  • 32,1 % des patients ont présenté une récidive.
  • Un âge supérieur à 67,6 ans (P = 0,0042), une maladie de stade IV (P = 0,0026, comparativement à un stade IA), le recours à la radiothérapie (P = 0,0111, comparativement à une chirurgie radicale), la survenue d’une récidive (P = 0,0137) et des métastases à distance (P = 0,0011) étaient associés à des résultats de survie défavorables.
  • Un âge supérieur à 67,6 ans (P = 0,0021), le fait d’être de sexe masculin (P = 0,0051), une maladie de stade III/IV (P = 0,0331) et le type histologique amélanotique (P = 0,0095) étaient associés à la récidive.

Protocole de l’étude

  • 73 publications portant sur 439 patients atteints d’un mélanome nasosinusien ont été incluses.
  • Financement : aucun.

Limites

  • Hétérogénéité des études incluses.