Mélanome métastatique : les anticorps anti-ipilimumab liés à une moins bonne SG

  • Oncoimmunology

  • de Brian Richardson, PhD
  • Résumé d’articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Chez les patients atteints d’un mélanome métastatique traités par ipilimumab, les faibles taux sériques d’ipilimumab ainsi que le développement d’anticorps anti-médicament (AAM) sont associés à une survie réduite.

Pourquoi est-ce important ?

  • On sait actuellement peu de choses sur les effets cliniques du développement d’AAM.

Principaux résultats

  • Les faibles taux sériques d’ipilimumab avant la deuxième perfusion (n = 24) ont été associés à une diminution de la SG (RR : 1,3 pour 1 μg/ml ; P = 0,01) ainsi que de la SSP (RR : 1,2 pour 1 μg/ml ; P = 0,02).
  • Les faibles taux sériques d’ipilimumab avant la quatrième perfusion (n = 20) n’ont pas été associés de manière significative à la SG ou la SSP (données non présentées).
  • 26 % des patients présentaient des AAM lors de la deuxième ou de la quatrième perfusion.
  • La présence d’AAM a été associée à une diminution de la SG (RR : 3,0 ; P = 0,03).
  • 50 % des patients présentant des AAM contre 13 % des patients ne présentant pas d’AAM ont arrêté le traitement avant la quatrième perfusion pour cause de progression de la maladie.
  • La présence d’AAM ainsi que les faibles taux sériques d’ipilimumab n’ont pas été associés de manière significative (données non présentées).

Conception de l’étude

  • 31 patients atteints d’un mélanome métastatique traités par ipilimumab ont fait l’objet d’une analyse des taux médicamenteux sériques et des AAM anti-ipilimumab à l’entrée dans l’étude ainsi que lors de la deuxième et de la quatrième perfusion.
  • 77 % des patients ont reçu quatre perfusions.
  • Les critères d’évaluation principaux étaient la SG et la SSP.
  • Financement : non communiqué.

Limites

  • Échantillon de patients de petite taille.
  • Conception rétrospective.