Mélanome métastatique : l’immunothérapie offre un bénéfice, quel que soit l’âge des patients

  • Jain V & al.
  • Oncologist
  • 29 oct. 2019

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’immunothérapie est associée à un bénéfice de survie chez les patients atteints d’un mélanome métastatique, indépendamment de l’âge, et les patients plus âgés en retirent un bénéfice significativement plus important, d’après une revue de la base de données nationale américaine du cancer (National Cancer Database, NCDB).

Pourquoi est-ce important ?

  • Cette étude suggère que l’immunothérapie est sous-utilisée chez les patients plus âgés, malgré un bénéfice de survie.

Principaux résultats

  • Les patients âgés de 60 ans et plus étaient moins susceptibles de recevoir une immunothérapie (rapport de cotes [RC] : 0,69 ; P 
  • L’immunothérapie était associée à une amélioration de la survie globale (SG) chez les patients de moins de 60 ans (rapport de risque [RR] : 0,64 ; P 
  • Ces résultats ont été confirmés par un appariement selon les scores de propension (RR : 0,66 [P 
  • Un bénéfice de survie plus important a été observé chez les patients de 60 ans et plus, comparativement aux patients de moins de 60 ans (P pour l’interaction = 0,013 lors de l’analyse multivariée ; P pour l’interaction = 0,036 lors de l’appariement selon les scores de propension).
  • Protocole de l’étude

    • 11 944 patients atteints d’un mélanome métastatique issus de la NCDB, dont 25 % avaient reçu une immunothérapie, ont été analysés afin de déterminer la SG.
    • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

    Limites

    • Analyse rétrospective d’une grande base de données.